La Fine Lance Estaquéenne fait revivre les joutes à Roquevaire

  • Comité d'Interet de Quartier de l'Estaque
La Provence.Com - 14 Juin 2013 - Marie-Cécile Berenger
La Provence.Com - 14 Juin 2013 - Marie-Cécile Berenger

La Provence.Com - 14 Juin 2013 - Marie-Cécile Berenger

Un drôle d'aménagement a pris place au fond du lit de l'Huveaune, en plein coeur de Roquevaire. Une très mince bande de bâti masque des pieux d'ancrage de 3 m, sur lesquels le barrage provisoire a été installé mercredi.

Un équipement réalisé sur mesure, à la demande de la commune de Roquevaire, qui a saisi l'opportunité des financements de Marseille Provence 2013 pour relancer une activité connue de tous les anciens, mais pourtant éteinte depuis des années : les joutes.

"Quand on s'est réuni avec les élus pour évoquer les manifestations qui pourraient être organisées sur le territoire dans le cadre de MP 2013, j'ai proposé les joutes, parce que mes grands-parents m'en parlaient, j'ai même de vieilles cartes postales. On sait qu'en 1955 elles se pratiquaient encore", explique Christian Ollivier, conseiller municipal délégué à la vie associative, au tourisme et au patrimoine, dont la famille est implantée dans le village depuis des générations.

Mais pour mettre sur pied les deux journées que les Roquevairois s'apprêtent à vivre, ce week-end, il a fallu des mois de travail, sous l'égide de la Ville, maître d'ouvrage, et avec le soutien de différents mécènes publics et privés, au premier rang desquels l'association 2013, l'an commun et l'Agglo.

Un barrage gonflable pour créer un plan d'eau

D'abord pour étudier la faisabilité du projet : relancer les joutes sur l'Huveaune était un pari un peu fou. Et c'est après avoir consulté des "professionnels" de la chose, le club de la Fine lance estaquéenne, que Christian Ollivier et son équipe se sont lancés dans l'aventure.

"On savait qu'il fallait 1,5 m d'eau, nous avons rédigé un cahier des charges, en liaison avec différents interlocuteurs, comme le Syndicat de l'Huveaune, et on s'est rendu compte que l'endroit le plus favorable était celui où les anciens pratiquaient ; sur le cours Négrel Féraud", explique l'élu. Restait à touver le système qui permettrait de recréer un plan d'eau propice à l'activité des jouteurs, sur le fleuve. Après une étude de faisabilité menée par l'agence aubagnaise Anteagroup, c'est finalement la solution d'un barrage gonflable, qui est retenue, démontable chaque année.

L'entreprise Hydrocarst, qui a répondu à l'appel d'offres, a finalement délégué à la société Satujo, spécialisée dans les barrages gonflables, la mise au point d'un système sur mesure, pour Roquevaire, permettant d'obtenir un plan d'eau de 160 m de long sur 12 m de large et 1,5 m de profondeur. "L'eau est retenue par une feuille de caoutchouc gonflée d'air", schématise Christian Ollivier qui annonce un volume de 5 000 m3 "Nous devons maintenir le débit à 0,2 m3/s" explique l'élu qui a contacté la fédération de pêche pour s'assurer que la pose momentanée d'un barrage ne nuirait pas à la faune. "Le plan d'eau sera rempli en moins de deux heures, au rythme de 1m3/s", précise Christian Ollivier "Et nous prévoyons une société de gardiennage dès mercredi soir, pour éviter tout incident."

Car à Roquevaire, on a tout prévu ; y compris d'appeler Météo France, qui dispose d'une station à cet endroit, pour prévenir ses services qu'il ne s'agit pas d'une crue !

Déjà, des liens se sont tissés entre la commune et le club de la Fine lance estaquéenne, et qui sait si dans quelques années, les joutes n'apporteront pas un champion, au village et surtout au fleuve qui le traverse, l'Huveaune...

La Provence.Com - 14 Juin 2013 - Marie-Cécile Berenger

Le Petit Estaquéen © 2014 -  Hébergé par Overblog