ASSEMBLEE GENERALE DE VOTRE CIQ DU 29/01/11

  • ESTAQUE

Il est très encourageant pour notre équipe de constater le nombre important de personnes qui nous ont retrouvés à notre réunion « bilan » de l’année 2010, puisque l’Union Musicale et Sportive a accueilli près de 200 personnes, et pas seulement des adhérents, c’est donc un premier motif de satisfaction pour nous.

 

En terme de bilan moral, nous avons encore réaffirmé nos bons rapports, globalement, avec les élus locaux plutôt à l’écoute de nos prérogatives. Nos ambitions, d’une manière générale, restent la requalification de l’entrée de l’Estaque, un accès à la mer libéré par les sociétés nautiques et une meilleure propreté des rues.

 

Invité à notre réunion, le Lieutenant ROUX, responsable du commissariat du 16eme s’est félicité des résultats du plan « retour de plages » de l’été dernier. Seule ombre au tableau : une nouvelle réduction des effectifs qui l’oblige à mutualiser ses moyens humains avec le 15ème arrondissement. Une nouvelle hérésie quand on sait que la population demande une présence accrue de la Police municipale, complètement absente de l’Estaque.

 

Pour ce qui est du bilan d’activité, le CIQ regrette la fermeture de la RD568, dont les travaux successifs n’ont jamais été sérieusement planifiés (aucune concertation des services concernés). Autre point noir, la mise à l’eau de la Lave qui ressemble de plus en plus à une décharge et, enfin, une interrogation concernant le « bateau bus » longtemps annoncé mais toujours inexistant. Le comité des fêtes de l’Estaque, quant à lui, nous alerte du déficit lourd de l’édition 2010, malgré une fréquentation du public sans précédent, plus de 20 000 personnes sur le week end et un énorme succès populaire. La cause : une participation promise de certaines institutions mais faisant toujours défaut à ce jour, d’une somme de près de 10000 euros ! Conclusion : le millésime 2011 de « l’Estaque en Fête » n’aura pas lieu !

 

M. Roger RUZE, 1er adjoint,  nous a indiqué les futurs travaux d’aménagement, depuis le tunnel du Resquiadou jusqu’au rond-point de St André, ainsi que son souhait qu’un échangeur autoroutier puisse enfin voir le jour au niveau du « Pont des Chasseurs », afin d’aiguiller le trafic des camions hors de l’Estaque.

Autre future réalisation,  le triplement de la capacité d’accueil de la plage de Corbière. Par contre, personne ne connait les intentions de la Région et de la Ville de Marseille concernant la gare de l’Estaque qui, inévitablement, se désagrège d’années en années.

M. Henri JIBRAYEL, Député et Conseillé Général, s’est également exprimé pour nous dire sa volonté de voir le jour concernant la préservation de la gare de l’Estaque, mais aussi son plus grand pessimisme sur  l’échangeur autoroutier qu’il souhaite lui aussi voir réalisé rapidement par la direction des routes que l’état a en charge ainsi que l’aménagement de la villa Mistral (voir notre avis sur cette question dans ce numéro !). Il a également reconnu sa difficulté à rencontrer les sociétés nautiques qui interdisent l’accès à la mer, et avec qui il prévoie une concertation.

Concernant les futurs aménagements entre le tunnel du Resquiadou  et l’avenue André Roussin (RD 568), un courrier rédigé par Michel Spagnulo, Directeur des Routes, nous indique que l’élaboration du programme de l’opération doit faire l’objet, je cite « d’une large concertation avec les élus et les CIQ dans le cadre d’un Comité Technique  dont la constitution est en cours ».

Nos amis Henri LARINI et Oreste ZAMBONI qui nous ont quittés l’année dernière, ont reçu un vibrant hommage de la part du président et de son équipe.

En clair, notre mission est loin d’être accomplie… !

Le Petit Estaquéen © 2014 -  Hébergé par Overblog