COUP DE FUSIL: TERRAIN A VENDRE PLEIN CENTRE ESTAQUE

  • ESTAQUE
  • estaque

Voici un constat sur notre quartier: d’un côté des habitations Inadaptées, des familles mal logées et de l’autre, un terrain libre situé avenue de la Mer à moins de 50 mètres de ces habitations. De plus, ces dernières sont situées dans un périmètre très étudié dans le plan local d’urbanisme.

Vous avez compris que ce constat aurait pu être mis à profit dans le bon sens du terme, et ceci dans une réflexion d’ensemble et d’avenir plus cohérente. Or, il apparaît, dans les délibérations du conseil municipal de Marseille en date du 5 février 2007, que ce terrain (parcelle 100 de la section 908N) appartenant à la Ville, est en cours de cession à un promoteur immobilier, et ceci pour une bouchée de pain: 125 euros le m² (prix fixé par les domaines)pour une parcelle de 2560 m² avec un coefficient d’occupation du sol de 0,5 !!! Que penser d’un tel prix de vente alors qu’on nous présente une ville très fortement endettée?

Cette décision a été prise malgré un avis défavorable émis par les élus d’opposition en Mairie Centrale car au lieu de saisir l’opportunité d’une réalisation pour le quartier dans un esprit d’accession au logement et de mixité sociale, la Ville de Marseille permet une opération purement financière à un promoteur. La mixité sociale tant proclamée s’est transformée ainsi en injustice sociale, opposée à la cohésion sociale.

L’Etat n’est-il pas le garant du droit au logement, droit fondamental au cœur de la cohésion sociale ?

« La possibilité pour toute personne de disposer d’un logement digne et décent » n’a-t-elle pas été reconnue depuis 1995 comme un objectif à valeur constitutionnelle ?

n’a-t-elle pas été reconnue depuis 1995 comme un objectif à valeur constitutionnelle ?

Sa mise en œuvre est un devoir de la collectivité publique.

Par ailleurs, il apparaît qu’un autre terrain libre, situé à un endroit stratégique pour la vie du quartier, au bd de la Falaise et avenue de la Mer, juste en face du terrain vendu par la Ville, sera vraisemblablement mis en vente par la GGF (filiale d’EDF).

Ce terrain pourrait combler un manque important dans le quartier par la création d’un espace de jeux et d’activités sportives, tout en contribuant à construire, dans le même périmètre, un espace cohérent école, parc, plateau sportif. Cet espace est stratégique pour la rencontre de tous les enfants du quartier ainsi que les parents qui les accompagnent qui sont d’ailleurs prêts à s’engager dans des animations.

Il faut saisir ici l’opportunité d’une réalisation pour ce quartier dans un esprit de mixité et de cohésion socio-culturelle au lieu de permettre une opération purement financière pour un promoteur. Il y a tellement peu d’équipements publics sur l’Estaque et quasiment rien pour les enfants.

Le collectif de quartier, qui se met en place, est décidé à défendre un projet d’importance pour tous les habitants du quartier, il a ainsi saisi la GGF sur le sujet, de même que la Ville de Marseille afin qu’elle se porte acquéreur de ce terrain. A suivre …..

Le Petit Estaquéen © 2014 -  Hébergé par Overblog