Édito QUE RESTE T-IL DE NOS COLLINES ?

  • ESTAQUE
  • estaque

Il y a bien longtemps, pour ne pas dire trop longtemps, les collines de l'Estaque ressemblaient à de grandes forêts de pins et le chant des cigales assourdissait de plaisir les habitants.

Aujourd'hui le constat est lourd : beaucoup de nos collines ont brûlé et offrent un paysage lunaire à qui s'y rend.

En parallèle, un phénomène mondial et inquiétant se propage : Le dérèglement climatique, le réchauffement de la planète... On sait que les arbres sont l'essence même de la vie. Ils jouent un rôle vital dans la régulation des climats et du cycle de l'eau. Les forêts sont parmi les écosystèmes les plus riches et les plus stables de la planète. Selon les scientifiques, elles renferment plus de 50 % de la biodiversité terrestre. Or, la dégradation de celles-ci se poursuit à un rythme inquiétant. Chaque semaine 200 000 hectares disparaissent et seulement 6% des forêts sont protégées dans le monde, ce qui diminue d'autant la variété de la faune et de la flore.

Pour agir contre ces faits, nous pouvons et nous DEVONS utiliser de notre temps en faveur du développement durable Le reboisement des forêts fait partie de ces gestes écologiques qui empêcheront le réchauffement climatique de prendre le dessus.

Sans être victime de la mode, les actions de tout un chacun dans le domaine de la protection de l’environnement auront des répercussions non négligeables pour l'avenir. Agir pour son quartier, en améliorer le cadre de vie, c'est un pas de plus de franchi. Je me souviens des paysages qui nous entouraient pendant des décennies, des cours de biologie improvisés au Vallon du Marinier, à la Poudrière, des après midi goûters à l'ombre des pins aux Riaux, des pèlerinages à la Chapelle de la Galline... Serait-ce utopique que de vouloir reboiser, parcelle par parcelle, pour enfin rendre à la nature sa beauté et sa fonction première qu'est la vie ? Ce projet, soutenu par toute l'équipe du CIQ, me tient particulièrement à cœur. Consciente de la lourdeur de la tâche mais soutenue par l'enthousiasme de tous et de ceux qui m'entourent, je reste persuadée que ma nostalgie sera bientôt guérie.

Alors, Habitants, volontaires, associations... Si notre projet vous intéresse, rejoignez nous! En nous unissant, nous serons plus forts pour défendre ce projet commun et offrir à nos enfants, nos petits enfants et aux générations à venir, les mêmes plaisirs de notre enfance.

Céline DEVIEU

Tietie007 16/01/2010 19:42


Le vallon du Marinier, où ma grand-mère a habité près de 80 ans !


delbos 10/11/2006 12:53

Très bonne initiative, s'il fallait l'avoir c'était bien à l'estaque.
Merci pour nous et notre avenir.
Quand a lieu une réunion à ce sujet ?

Sylvie 10/11/2006 08:22

Quelle merveilleuse initiative ! Oui, nous ne pouvons rester insensibles et inactifs !!
Je vous encourage et ne manquerait pas de me manifester et de rameuter des bonnes volontés lorsque une date aura été établie pour commencer à entrer de plein pied dans votre projet !

Le Petit Estaquéen © 2014 -  Hébergé par Overblog