A travers les ages..

  • P.S.
  • estaque

LA COUREE ARNAUD

 

La courée Arnaud est la seule courée de l'Estaque à porter encore le nom des anciens propriétaires: les Arnaud. Du temps où elle leur appartenait, un portail était aménagé sous le porche de l'entrée. C'était "la mère Arnaud" qui ouvrait le portail tous les matins et qui le fermait le soir.
Au début du siècle, des baraques en bois étaient implantées dans la cour Arnaud, occupées par des familles d'ouvriers. Seule la famille des propriétaires avait l'eau "à la pile". Le lavoir était situé en bas de la maison du propriétaire.
L'un des "cabinets" d'autrefois, situé dans l'ancien pigeonnier qu'on appelle aujourd'hui encore, "la tour", est devenu l'emblème de la cour.

Fabriqué en décor de rocaille, datant probablement de la deuxième moitié du XIXe siècle, il est en forme de pigeonnier tourelle. Des constructions de ce genre ne sont pas rares dans les parcs des bastides marseillaises du XIXe siècle. A l’Estaque, on peut en voir une similaire, dans le parc de la Minerve (actuel commissariat ).
Aujourd'hui comme autrefois, la cour Arnaud est divisée en deux espaces distincts : "le plateau", en haut, se distingue du reste de la cour, en bas. L'ensemble a gardé le surnom ironique de "Cour des miracles".

 

Le Petit Estaquéen © 2014 -  Hébergé par Overblog