Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ils nous ont quittés…….

Partir dans ce monde tourmenté, c’est une porte qui claque, un arbre qui se meurt et tombe ; et nous prenons un chemin dont on ne connait pas la destination. Seul un léger souffle de vent, le dernier qui doucement s’éteint, le souffle de la vie……..

Partir c’est aussi laisser une empreinte…une émotion, une image, un souvenir dans la mémoire de ceux qui restent. C’est également laisser un jardin vaste et riche de semences, d’amour, d’amitiés, de fraternités……. L’Estaque en ce début d’Automne a du chagrin…des ami(e)s nous ont quittés……je ne peux tous les citer, et j’en présente mes excuses….mais certains d’entre eux étaient des personnes emblématiques de notre petit village au bord de l’eau……

Josette Fusina et son pas alerte ne traversera plus ce paysage qu’elle affectionnait tant. Femme au caractère bien trempé, formée aux exigences de son rôle de maman seule depuis longtemps et bienheureuse grand-mère, elle avait tenu un poste de premier plan à Kuhlmann, avec sérieux et compétence. Elle rendait par sa stature et sa force d’engagement, souvent avec autorité, services et aides à son voisinage du coté de la place de l’Eglise….

Guy Amato, et sa harangue coutumière, « rouspéteur » certes mais souvent avec du sens dans ses propos, impatient, n’hésitant pas à interpeller CIQ, Maire ou adjoints pour faire respecter un cadre de vie auquel il tenait tant. Je l’ai connu derrière son comptoir au bar de la Rade. Et oui, c’était lui dans les années 70……Toujours prêt à rendre service. L’année dernière, il avait amené le Père Noël en « pointu » jusqu’à l’Espace Mistral pour la plus grande joie des centaines d’enfants pressés sur le quai. Ce fut un beau moment de partage, j’étais de la traversée……Il me reste de Guy cette belle croix de Camargue façonnée avec soin, présent qu’il m’avait tout simplement offert. Un beau cadeau.

Henri Feltrin, notre Riri……Haut en couleurs, voix de « stentor », masse de muscle et pousseur d’adversaire inégalable sur la tintaine…..il a mené vers de magnifiques victoires en grand président de la Fine Lance, notre club de joute, nos chevaliers des mers, plusieurs générations de jouteurs sur tout le littoral de la Méditerranée. Les enfants de l’Estaque lui seront à jamais reconnaissant. Il a ainsi permis avec son staff à porter les couleurs de notre village aux « quatre coins » des plans d’eau, partenaire d’éducation sportive de haut niveau, il a enrichit son club de la pratique de la Rame…Comment ne pas laisser une empreinte aussi forte après tant d’exploits, de travail et d’engagement dans l’intérêt général……..

Enfin et ce sera un hommage appuyé pour un immense personnage, discret mais obstiné, lui aussi attaché aux bienfaits de la pratique sportive , de la discipline et du respect envers les adversaires, passant allègrement de son métier de « charbonnier » et oui, il y avait un magasin de vente et livraison de charbon à l’Estaque…! à sa passion pour le basket ball………

La « gueule noire » au panier de bond et de rebond était notre ami Pierre Rubio .

Les garçons de l’ Estaque préférant jouer au pied…..il forma durant plus de 20 ans plusieurs générations de jeunes filles au basket, jeunes filles aujourd’hui pour la plupart mamans et grands-mères. Et je dois dire que les résultats furent au-delà de toutes les espérances, laissant au palmarès les « fouteux » loin derrière elles…….Pierre fut un entraineur de haut niveau, aidé par le président Francis Cano il a su apporter qualités physiques, adresse, pugnacité, discipline, respect et toutes ces vertus qui permettent à notre jeunesse de bien grandir. Entrainements au stade, en salle (Mallot), cross à la Galline, ces générations de sportives rayonnant sur le territoire, accédant au niveau Régional, je les ai vu se battre et rapporter des victoires à l’arrache, par la volonté et les conseils avisés de leur entraineur Pierre Rubio. Par peur d’en oublier je ne citerai pas toutes ces « 3 points »…..formant une grande famille du sport à l’Estaque, toutes ces générations ont toutes été et sont encore au top de la fidélité et de la reconnaissance envers cet homme qui a su les accompagner dans leur éducation et leur fondement de jeunes femmes des temps modernes.

Au revoir Pierre, au revoir Josette, Guy, Henri…Sans doute nous nous reverrons…« un jour ou l’autre…»

Gilbert Spinelli / XI 2020

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Coconi Jeanne 15/11/2020 15:26

Merci pour ce beau temoignage pour nos chers amis disparus