Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Comment va mon école ?

Le débat sur l'état de nos écoles fait son chemin, et c'est tout naturellement que le Syndicat des Initiatives de l'Estaque et du Bassin de Séon s'est mobilisé pour établir un constat objectif. 

Rendez vous a été pris le 8 décembre 2019 avec une première école primaire, celle de l'Estaque Plage. Sous l'autorité conjointe de l'Adjointe à l'éducation de la Mairie XV / XVI Mme Josette FURACE et du chef d'établissement Mr MOSA, ce constat a été établi avec le concours d'un référent technique du SIES, qui au sein de son organisation citoyenne, nous le rappelons, possède les compétences requises sur un nombre important de thématiques, dont l'analyse technique hygiène et sécurité. Pour mieux comprendre la démarche et sa déclinaison, il est bon de spécifier les éléments suivants qui concourent à la rédaction de ce constat.

  • Recours à un historique (liste et date des évènements – réponses attendues – réponses honorées)
  • Constat visuel et évaluation du risque
  • Classification et analyse des risques
  1. Historique

Nous avons relevé 8 demandes non résolues et 22 demandes non réceptionnées. Cela va du dysfonctionnement de chauffage, à vitre(s) cassée(s), chute de tableau ……

Pour les non réceptionnées pouvant être d'une gravité plus importante en terme de sécurité, nous avons constaté la porte d'entrée de l'école ne garantie pas l'intégrité de l'établissement d'autant que l'alarme est en panne depuis plusieurs mois,des portes de toilettes cassées, des soudures de portillons rompues, des escaliers au béton dégradé…..

Pour le "structurant": installation électrique non conforme, coulures sur les murs révélant des fuites d'étanchéité, absence d'aération dans les toilettes, pentes de toitures mal adaptées, fissurations sur les murs d'enceinte…….

Nous présentons la liste et les dates des demandes d'interventions non résolues et pour la plupart restées sans accusé de réception…… malgré de nombreuses relances.

Quelques photos de dégradations et dysfonctionnements signalés et restés sans suite……

Comment va mon école ?Comment va mon école ?
Comment va mon école ?Comment va mon école ?Comment va mon école ?
Comment va mon école ?Comment va mon école ?

 - La porte d'entrée de l'école ne réponds plus à sa fonction – L'accès à l'école est très vulnérable (mauvais état de la crémone, des serrures et la gâche électrique est en dysfonctionnement……)

 - L'alarme de l'école ne fonctionne pas – vulnérabilité des bâtiments

 - Absence d'aération dans les toilettes des enfants

 - Portes toilettes cassées, absentes ou sans verrou

 - Problème d'étanchéité des toitures (gymnase, bureau direction…)

 - Fissurations des murs de plus en plus nombreuses

 - Coulures sur les murs annonce de fuites plus importantes à terme

 - Fenêtre cassée non rétablie d’où intrusion possible

  1. Constat visuel pour nature des risques 

Dégradation matérielle Niveau 1 - Propreté 

Dégradation Niveau 2 - Peintures et revêtements

Des solutions existent en appliquant des matériaux durables et conformes à la législation

Structurel Niveau 1 - Plafond gymnase dégradé - défaut étanchéité

Structurel Niveau 2 – Pente trop forte, la gouttière à terme ne va pas pouvoir "résister" à la force de l'écoulement……… sans compter l'effet "chute" d'eau aujourd'hui…..

  1. Classification du risque

On peut s'accorder pour classer les risques suivant les potentialités de gravité et de récurrence, notions auxquelles il convient d'ajouter la notion d'urgence. Une intervention immédiate sur une dégradation observée à son début est moins accidentogène et moins coûteuse que réparée sur le tard. Une dégradation de danger imminent doit faire l'objet d'une réponse immédiate

On peut ainsi définir des natures d'intervention 

  • D'immédiate pour une dégradation structurelle de niveau 1 – Sécurité - Maintenance

  • A court terme (dans la semaine) pour une dégradation Matérielle de niveau 1 – Propreté - Suivi des services

  • A programmer ( dans le mois) ) pour une dégradation Matérielle de niveau 2 – Hygiène - Maintenance

  • A planifier date à fixer une dégradation structurelle de niveau 2 – Sécurité des bâtiments – Gros œuvre

Nos observations relèvent aussi un probable manque de suivi du personnel de service, dont les enseignants attendent une collaboration plus étroite. A la question du mode de communication entre les différents acteurs de l'école, il semble que la pratique montre un déficit important. 

Notre proposition 

La mise en place d'un CHSCT (Comité Hygiène –Sécurité – Conditions de travail ) permettrait à chacun de ces acteurs de livrer librement leurs remarques et leur suggestions ce qui devrait éclairer les différentes hiérarchies. Cela aurait notamment pour avantage de dater, formaliser et engager un processus de résolution des dysfonctionnements.

Conclusion

"Mon école est véritablement dans un état de santé extrêmement préoccupant dont la gravité s'accélère et l'urgence de soins devient impérative……."

A l'issue de cette première visite, nous avons admis avec Mme l'Adjointe d'élargir notre champ d'investigations en programmant une seconde visite d'une école du XVI emearrondissement et celles de deux autres écoles du XV eme. Ces visites seront réalisées en accord avec les Comités d'intérêts de Quartiers correspondants et leur Fédération avec pour objectif de mettre les responsables devant les réalités de ces dysfonctionnements qui n'ont que trop duré.

Rédacteur

Gilbert Spinelli

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article